Une défaite encourageante

vendredi 22 janvier 2021

Pro B

Le SLUC Nancy de Ron Lewis (22 points) et d'Anthony Labanca (19 points) était très costaud ce soir. Trop costaud même pour les griesois, qui n'ont pas à baisser la tête suite à cette défaite. 

Les griesois démarrent fort en collant un 12-2 aux locaux ! Forcement cela ne plait pas au coach François Peronnet qui stoppe l’hémorragie par un temps-mort. Les joueurs de Ludovic Pouillaret ont plus de mal à marquer, Nancy resserrant sa défense. Et comme les cougards ont du talent, ils repassent devant à la toute fin du premier quart (21-20).

Les deux équipes se rendent coup pour coup au début du deuxième quart-temps. Kevin Dinal enchaine les bonnes actions, Amanze Egekeze score en contre-attaque plus la faute pour revenir à 36 partout. Mais les snipers Ron Lewis et Anthony Labanca (12 et 11 points à la pause) donnent un net avantage à Nancy (45-36 ;19’). Un dernier panier de Josep Franch permet aux griesois de rentrer aux vestaires à 7 longueurs du SLUC.

Le match reprend comme il a commencé. Kevin Dinal continue son chantier dans la raquette en marquant son 12e point. Les joueurs du SLUC montrent tout leur talent offensif. Une faute anti-sportive de Théo Rey, suivie d’une faute de Jeff Kebe, puis d’un beau flotteur de Labanca sur Kevin Dinal, donnent aux nancéens 15 points d’avance (58-43 ; 25’). Quelques décisions arbitrales intrigantes vont offrir à Nancy 6 lancers francs de suite. Mais des griesois vraiment dans le coup vont encore une fois revenir lors du dernier quart-temps (79-69 ; 35’).

Romain Hoeltzel encore une fois très bon ce soir enchaine une interception, et provoque le passage en force de Houmounou. On sent que le BCGO n’est pas très loin, mais la classe de Ron Lewis et d’Anthony Labanca fait la différence. Les deux shooteurs lorrains sont en feu ce soir, 4/8 à longue distance pour l’américain, 5/9 pour l’alsacien ! Score final 82-73.

Les griesois n’ont pas à rougir ce soir. Ils ont montré un bien meilleur visage que lors des précédentes rencontres ! Il faudra désormais gagner les deux prochains matchs à domicile pour se remettre la tête à l’endroit. 

 

Nos partenaires majeurs