Sans défense face au leader

mercredi 11 mars 2020

Pro B

Pro B: Blois – Gries (91-66)

Après la défaite in extremis dans le derby face à Souffel, les joueurs de Ludovic Pouillart ont été surclassés par des Blésois qui n’ont pas eu besoin d’être géniaux pour s’imposer (91-66).

Les temps sont très durs pour Zengotitabengoa et sa bande. Ce mardi, à Blois, les Griesois ont encaissé leur 14e défaite cette saison, l’une des plus larges qu’ils aient concédée.

Après une mauvais entame, Franch vient débloquer le compteur pour les visiteurs avec un 2+1, puis Naylor ajoute un primé qui permet au BCGO de prendre les commandes (5-6, 4e ). Mais ce sera la seule fois qu’ils passeront devant. Les nouveaux entrants de l’ADA, notamment Bah, mettent un peu de rythme dans cette rencontre qui en manque. Gombauld vient claquer un dunk qui valide un 7-0. Gries balbutie son basket dans la raquette (19-12, 10e ).

C’est de mal en pis pour les joueurs de Ludovic Pouillart, qui encaissent un 7-2 sous l’impulsion de Johnson (26-14, 12e ). Naylor rate à peu près tout ce qu’il tente, il n’y a que Gbetkom pour permettre à son équipe de rester dans le match, même si la raquette visiteuse est bien poreuse…

Les Griesois gaspillent de l’énergie à pester contre l’arbitrage, Mvouika puis Franch écopant chacun d’une faute technique. Gries en est déjà à 14 balles perdues. À la mi-temps, il y a même 22 points d’écart (48-26).

Des deux côtés, on retrouve de l’adresse en début de 3e quart, Cassier inscrivant deux primés pour les visiteurs. Mais rien ne change vraiment, la rencontre manque toujours autant de rythme. Le BGCO tente de réagir, mais beaucoup trop timidement, l’ADA pouvant gérer son avance Sur un primé au buzzer, Aranitovic donne 19 points d’avance aux siens (67-48, 30e ).

Mauvaise affaire au classement

Avec un tel débours, les carottes semblent déjà cuites pour les Alsaciens. D’autant que les Blésois conservent leur adresse au shoot longue distance, ajoutant même une dose de spectacle quand Bourhis réalise un alley-oop pour Johnson qui termine avec un dunk. Le BCGO boit le calice jusqu’à la lie, les 30 points d’écart étant vite atteints (84-54, 35e ).

Les Alsaciens repartent de Loir-et-Cher les valises pleines (91-66), les succès d’Evreux à Rouen (76-81), d’Aix-Maurienne face à Poitiers (86-74) et de Saint-Quentin à Vichy (89-97) n’arrangeant pas leurs affaires au classement.

 

Nos partenaires majeurs