PRO B | Un succès rassurant

jeudi 07 mars 2019

Revue de presse

Pro B : Gries-Oberhoffen - Aix-Maurienne (92-76)


Longtemps accrochés par une vaillante équipe d’Aix, Gries-Oberhoffen s’en est tiré en gérant parfaitement la fin de match. Une victoire qui fait du bien et permet aux Verts de continuer à regarder vers le haut.

Dans un championnat où les équipes se renforcent parfois à coups d’Américains ou de joueurs sans club, les rapports de force d’hier boudent parfois ceux qui se construisent aujourd’hui.

Jamais vainqueur en trois rencontres disputées face aux Verts (dont deux en Leaders Cup), Aix était venu cette fois pourtant avec la ferme intention de voler dans les plumes de son hôte.

Aix s’accroche

Pleins d’une énergie qu’ils ont parfois eu du mal à canaliser (six fautes dans le premier quart) et renforcés dans le cinq majeur par Mbala et Brooks, les Savoyards prennent ainsi le meilleur départ (2-4, 4e , puis 6-12, 6e ).

Le BCGO revient et prend les devants à la faveur d’une belle séquence collective, conclue par Tarvydas, à trois points (21-18, 10e ).

C’est Forcada qui allume la mèche ensuite avec sept points de rang, dont un improbable « 3+1 » (28-24, 12e ). Aix s’accroche pourtant comme une moule à son rocher. Suhard et Zero font même pencher la balance à nouveau pour les Rouges et Blancs un court instant, le temps que Tarvydas et Zengo ne se fendent d’un 10-0 (40-33, 18e ).

Gries, qui tatônne par moments, garde la main, mais de justesse seulement face à Aix et à son meilleur scoreur Ogungbemi-Jackson, plus remuant en cette fin de mi-temps (42-39, 20e ).

Et Aix en a encore sous le pied, à l’image d’un Mbala qui orchestre un 6-0 en faveur des siens (42-45, 22e’). Zengotitabengoa inverse encore une fois la vapeur avec sa patte à longue distance (50-48, 24e ), mais Aix, redescendu à la seizième place, reste invariablement dans le coup.

Cadenassée jusque-là par une équipe savoyarde très concentrée, la partie semble pouvoir s’emballer lorsque Siegwarth puis « Zengo » font mouche derrière l’arc (61-52, 28e ). Un feu de paille puisque malgré un ultime coup de rein de Siegwarth, Aix opère encore un rapproché (66-61, 30e ).

L’imprévisible Forcada prend ses responsabilités à trois points, suivi par Yates (71-63, 33e ), pour faire respirer un peu mieux tout le monde dans le Forest Arena.

Forcada l’insatiable

Le score évolue peu dans un match inégal où les deux équipes pataugent parfois, mais où aussi le BCGO semble tenir le bon bout après un panier tout en finesse de Cortale (74-66, 35e ).

Forcada permet aux Verts d’atteindre pour la première fois la barre des dix points d’avance, contraignant Aix à tenter le tout pour le tout. Mais c’est encore une fois l’insatiable Catalan qui a le dernier mot avec un nouveau tir longue distance (79-67, 28e ).

Un écart final sévère

Désabusés après avoir offert une belle résistance, Suhard et ses coéquipiers courbent enfin l’échine face à des Griesois qui ont su faire le job, comme souvent, à domicile, et qui engrangent leur quatrième victoire de suite contre Aix cette saison.

L’écart final (et maximal), nourri par Schott et Tarvydas dans les ultimes secondes, paraît malgré tout un brin sévère (92-76).

Les Verts qui restaient sur deux revers d’affilée face à des « gros » se rassurent donc et montrent qu’ils sont bien nichés à la septième place de la division, où ils comptent rester. Cela passera par une bonne performance à Nantes, dès vendredi.

 

Nos partenaires majeurs