PRO B | Fin de l’aventure pour le BCGO, battu par Rouen

mardi 11 juin 2019

Revue de presse

Play-offs Pro B | Défaite du BCGO face à Rouen (74-78)

Le BC Gries-Oberhoffen s’est incliné une deuxième fois en deux rencontres face à Rouen, hier soir à la “Forest Arena”, lors du match retour des demi-finales de Pro B (74-78). Les Griesois sortent des play-offs par la grande porte.

La belle aventure du BCGO s’est arrêtée hier soir en demi-finale de Pro B. Les Griesois se sont inclinés une deuxième fois de suite face à Rouen, cette fois-ci à la “Forest Arena” (74-78).

Les partenaires de Xavi Forcada se sont battus comme de beaux diables sur leur parquet mais cela n’a pas suffi pour renverser l’armada rouennaise, une équipe, il faut le rappeler, taillée pour la montée en Élite. Les Alsaciens ont bien mérité l’ovation de leurs supporters et peuvent sortir la tête haute d’une saison tout simplement extraordinaire.

Une fin de première période confuse

Dans une “Forest Arena” plus que pleine et prête à pousser ses grands hommes verts, il y a forcément de la tension sur le parquet dès les premières minutes. Dans l’obligation de s’imposer pour rester en vie dans cette demi-finale, les Griesois ont bien du mal à s’en libérer dans ce premier quart-temps. Même les deux tirs à trois points marqués coup sur coup par “Zengo” et Forcada ne servent pas de déclic (9-9 à la 4e ’).

Le BCGO est en grande souffrance face à l’attaque rouennaise et manque d’agressivité pour stopper les Normands qui trouvent, notamment, beaucoup de tirs faciles sous le cercle. Dans un match sous tension, les visiteurs, plus adroits, se détachent les premiers (21-35 à la 13e ’). Rapidement privés du grand Evan Yates touché à la cheville, les joueurs de Ludovic Pouillard choisissent ce moment pour durcir le ton et enfin se mettre au niveau de cette confrontation.

Ils défendent plus durement et trouvent du rythme pour revenir au score avec l’excellent Aurélien Rigaux à la manœuvre (31-37 à la 17e ’, 40-42 à la 19e ’). Dans une fin de première période confuse et toujours aussi tendue, avec une faute technique et une faute antisportive sifflées de part et d’autre, le BCGO est toujours dans le coup (40-46).

Une ambiance indescriptible

Au retour des vestiaires, Gries sait qu’il a absolument besoin de faire tomber le pourcentage de réussite adverse (60 % en première période) pour totalement inverser la tendance de cette partie. Cela commence plutôt mal avec le primé de Maille et le tir marqué sous le cercle par Coleman (40-51 à la 22e ’).

Les Griesois sont de nouveau dans l’obligation de courir après le score face à une formation rouennaise qui semble sûre de sa force (46-53 à la 25e ’, 48-57 à la 28e ’). Toujours devant au tableau d’affiche, le 4e de la saison régulière de Pro B ne parvient pourtant pas à totalement assommer un BCGO qui reste au contact (53-59 à la 30e ’).

La “Forest Arena” y croit toujours dans les premières minutes du dernier quart-temps, surtout lorsque “Zengo” et Siegwarth allument à longue distance avec deux tirs à trois points complément irrationnels pour faire revenir leur équipe à égalité (59-59 à la 32e ’).

L’ambiance est totalement folle dans le chaudron vert quand Noël donne l’avantage à Gries pour la première fois du match (65-64 à la 35e ’). Elle devient même indescriptible puisque les deux équipes se rendent coup pour coup dans cette incroyable fin de match ! À l’entame de la dernière minute, le score est de parité (72-72). À 26 secondes du buzzer , Diggs redonne un avantage décisif à Rouen (74-76), Le rêve griesois est passé. Mais il a été tellement beau qu’il n’y a rien à regretter.

 

Nos partenaires majeurs