PRO B | Un pas de plus ?

vendredi 19 avril 2019

Revue de presse

Pro B (27e journée) : BCGO – Denain (20h)

Gries-Oberhoffen peut faire un pas de plus vers les play-offs en battant Denain ce soir, à domicile. Contre une équipe mal en point, les Verts ont tout intérêt à rafler la mise et profiter du choc entre Poitiers et Nantes pour prendre un peu de marge.

Il reste à peine plus d’un mois avant les vacances, pour certains, et le début d’une tout autre aventure, les play-offs pour les autres. Une poignée de matches à haute intensité qui donneront encore lieu à son lot de bonnes surprises et de désillusions.

Cela dit, la marche de manœuvre, qu’il s’agisse des derniers tickets à distribuer pour les play-offs ou des équipes en danger qui jouent leur survie dans l’antichambre de l’élite, se réduit.

Le BCGO (7e ), fait partie des formations qui peuvent encore se prendre à rêver d’exploit, en s’offrant un quart de finale de prestige contre Orléans, Roanne ou Nancy. Ludovic Pouillart aimerait bien saisir l’opportunité.

Denain, une équipe « bipolaire »

« C’est un match important pour nous. Il y a un Poitiers-Nantes dans le même temps, deux de nos adversaires directs aux dernières places pour les play-offs. Si Poitiers gagne et nous aussi, on prendrait trois victoires sur Nantes » détaille-t-il, conscient qu’il faudra encore cravacher quoi qu’il arrive au vu du calendrier à venir des Griesois.

Il faudra d’ailleurs se sortir les tripes dès ce soir. Car si Denain gravite depuis de longs mois autour de la zone rouge, cette équipe, qualifiée récemment dans la presse locale par son coach de « bipolaire », est plus qu’imprévisible.

Sur leurs neufs derniers matches, les joueurs nordistes n’ont gagné qu’une fois, mais contre Orléans, poids lourd du championnat, et à l’extérieur s’il vous plaît. « Ils jouent leur peau, et c’est sûr qu’ils vont venir chez nous pour gagner, estime Pouillart. Il faudra faire super attention. »

Une bête blessée exige toujours une vigilance accrue. Le pare-chocs du BCGO est solide mais il a déjà subi de plein fouet récemment la rudesse de Chartres, lanterne rouge de Pro B.

« Du talent mais la balle bouge moins bien »

« L’équipe a du talent mais la balle bouge peut-être moins bien que ce que l’entraîneur espère. Il ne faut pas oublier que Denain a joué les quarts de finale de play-offs l’an dernier. Nous sur cette fin de saison, on s’attend à tout. Les matchs seront tous au couteau. A nous d’être bons dès le début et de jouer notre basket, comme on a souvent su le faire depuis le début de saison. Il faudra de la volonté et de l’envie, mais on sait qu’on a notre destin entre les mains. »

En cas de succès, il s’agirait du troisième consécutif, le BCGO enverrait aussi un petit message aux équipes du haut de tableau. «Si on peut montrer à Rouen et Saint-Chamond qu’on est toujours là, on ne va pas s’en priver », confie coach Pouillart.

L’entraîneur du BCGO vient du Nord et il ne le perd pas. Son équipe, même si elle n’était pas attendue à pareille fête, est en position de force alors que les play-offs, c’est presque demain.

 

Nos partenaires majeurs