PRO B | Un joker de grillé

samedi 20 avril 2019

Revue de presse

Pro B - 27e journée : le BCGO s’incline contre Denain (70-77)

Gries-Oberhoffen a été dominé quasi de bout en bout par une équipe de Denain exemplaire de combativité. Les Verts, qui se sont aussi un peu emmêlés les pinceaux, grillent un joker précieux en vue des play-offs.

Le printemps est revenu au galop ces derniers jours, et a peut-être chassé définitivement les températures hivernales qui commençaient à peser sur nos nerfs.

Certains supporters y verront peut-être un clin d’œil. Car à l’heure où tout reverdit, il est bon de rappeler qu’il y a un an tout juste, presque jour pour jour – c’était le 22 avril –, les Green boys sautaient dans la piscine du président Roeckel pour y fêter leur titre de champion de France de Nationale 1. La météo était alors presque déjà estivale.

Cela n’a pas semblé inspirer les Griesois, douchés en début de match par leurs propres maladresses et l’adresse de Poupet (7-16, 7e ’). Malgré les six unités de Yates dans la peinture, le BCGO patauge, bien gêné par Denain qui, il est vrai, se jette avec envie sur tous les ballons et joue sans complexe (15-24, 10e ’).

Hillotte se faufile dans les petits interstices laissés par les Nordistes, mais Gries a oublié d’enlever les moufles et gaspille trop de cartouches (10 balles perdues à la mi-temps) pour refaire son retard (19-30, 15e ’).

Durs sur l’homme, les Nordistes ne donnent pas une miette et, malgré quelques actions précipitées, ils restent solidement aux commandes (21-32, 17e ’). Forcada enquille les lancers, mais on se dit malgré tout que le BCGO ne s’en tire pas trop mal à la pause, en réalisant l’un de ses pires totaux de la saison face au 16e du championnat (29-39, 20e’).

Logique respectée

Le BCGO se retrousse les manches avec “Zengo” et Yates (34-39, 22e ’). Forcada donne du rythme et embraye de loin et voilà que les Verts filent enfin droit (37-39, 23e ’). Mais Cazenobe, l’ancien Souffelois, répond (41-45, 26e ’), et Denain punit Gries au rebond (41-48, 27e ’). Les visiteurs ne se font ensuite pas prier pour garder leurs aises dans une “Forest Arena” qui attend de voir son équipe emballer le match pour de bon (46-56, 29e ’, puis 51-59, 30e ’).

Le temps joue en faveur de Denain qui continue de mener la danse en jouant chaque possession avec juste ce qu’il faut de vice. Puis, subitement, le momentum s’inverse lorsqu’Augustin-Fairell est exclu pour avoir envoyé quelques mots au corps arbitral. Une erreur qui permet à Zengo de réduire l’écart aux lancers, puis à Yates et Smock de faire repasser les leurs devant (62-61, 34e ’). Une parenthèse de courte durée, tant Denain, via Williams notamment, s’accroche à son dû (62-68, 36e ’).

Gries ne s’en sortira pas, et la logique, sur cette rencontre, est respectée (70-77). Globalement maladroits, les Verts restent virtuellement qualifiés pour les play-offs, mais encaissent là une défaite qui fait mal et les prive d’un peu plus de certitudes.

 

Nos partenaires majeurs