PRO B | Se méfier des apparences

vendredi 25 janvier 2019

Revue de presse

Pro b - 16e journée : BC Gries-Oberhoffen – Saint-Chamond (20h, en direct sur dna.fr)

Gries-Oberhoffen a retrouvé des couleurs avant de recevoir Saint-Chamond, redoutable 4e de Pro B, ce soir. Avec deux victoires de rang, dont l’une en Coupe de France ce mardi, les Verts entendent bien revenir à hauteur de leur rival au classement.

Si l’Alsacien moyen sait, même à grands traits, situer Nancy, Lille, Caen ou Paris sur une carte de France, la probabilité qu’il sache où se niche Saint-Chamond est beaucoup moins forte.

Cela rend le parallèle tentant, entre cette charmante bourgade de l’agglomération de Saint-Etienne, qui compte tout de même 35 000 habitants, et Gries-Oberhoffen.

« Le cinq le plus complémentaire de la division »

Surtout que, comme les Verts, les Saint-Chamonais ont connu une ascension fulgurante, à cheval entre la fin des années 90 et le début des années 2000, de la Nationale 4 (ancêtre de la Pré-nationale) à la Nationale 1. Puis, comme Gries, ils devinrent champion de Nationale, en 2015 pour faire leur entrée en fanfare dans le monde pro.

Mais si le faux-jumeau du BCGO lui oppose une trajectoire semblable, la comparaison s’arrête là.

« Il y a, depuis plusieurs saisons, un projet de très haut niveau porté en partie par l’agglomération de Saint-Etienne, révèle Ludovic Pouillart. Le club s’est affirmé comme une valeur sûre de la Pro B et envisage même d’ici quelques saisons de voir plus haut. »

Sur le papier, Saint-Chamond, actuellement 5e , demeure le troisième plus petit budget de la division (derrière Aix-Maurienne et le BCGO). La réputation du club et ses ambitions élevées ont toutefois permis au club d’attirer quelques grands noms en conservant une précieuse ossature.

« Leur cinq majeur est sans doute le plus complémentaire de la division, notamment sur la ligne extérieure avec Jonathan Hoyaux, sans doute l’un des meilleurs arrières de Pro B, et Mathieu Guichard. Ce sont des joueurs français qui jouent ensemble depuis plusieurs années et se connaissent par coeur. »

L’équation n’est pas plus simple à résoudre dans la raquette, où l’on retrouve Ben Romdhane, meilleur rebond du championnat, et le Cubain Paumier, « un monstre athlétique ».

« On ne parle pas beaucoup de cette équipe. Mais je la redoute. Depuis la reprise de janvier, ce sont eux qui jouent le mieux au basket, et des deux côtés du terrain », estime Ludovic Pouillart.

Preuve à l’appui, les visiteurs du soir du côté de la Forest Arena ont giflé Lille la semaine passée (99  - 74). « En attaque comme en défense, c’est une équipe très propre, qui joue juste, ajoute le technicien du BCGO. Si on répond présent, ça sera sans doute un très beau spectacle. D’autant qu’en gagnant, on reviendrait à égalité. »

Quoi de mieux pour conclure un mois de janvier dantesque où les Verts, sixièmes (9V-5D) , auront cumulé cinq matches en quinze jours, toutes compétitions confondues ?

Zengo et Yates seront là

D’autant qu’avec le retour du capitaine “ Zengo”» et celui de Yates, laissé au repos contre Challans ce mardi, les Grizzlies griesois vendront chèrement leur peau, et ne laisseront certainement pas leur faux-jumeau lui voler la vedette, surtout à domicile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos partenaires majeurs