PRO B | Rien n'a été simple

lundi 29 avril 2019

Revue de presse

Pro B - 29e journée : BC Gries-Oberhoffen – Caen (95-88)

Gries-Oberhoffen n’a rien lâché contre une généreuse équipe de Caen, qui luttait pour son maintien. Après une fin de match folle et une prolongation, les Verts ont décroché une précieuse victoire en vue des play-offs.

Gries-Oberhoffen était prévenu. Ce match-là avait tout du match piège contre Caen, formation qui joue sa peau en Pro B, un type d’adversaire que les Alsaciens ont un mal fou à vaincre ces derniers temps, qui plus est à domicile.

Les Verts ont encore frôlé la correctionnelle, en se retrouvant embarqués dans une prolongation irrespirable. Ils s’en sont, heureusement pour eux, tirés à bon compte.

Et pourtant… confronté aussi à une avalanche de blessures, le BC Caen canarde, en début de match, et inflige au BCGO une cascade paniers longue distance (6 dans ce quart). Ona Embo, l’ex-arrière d’Antibes notamment en Pro A et dernier arrivé dans la bande d’en face, et Hudson, en sont les principaux artificiers (8-11, 6e , puis 14-19, 9e ).

« Zengo » fait le chaud

La paire ibérique, Forcada et le capitaine Zengotitabengoa, limite les dégâts mais Gries, dominé aussi au rebond, doit déjà courir après le score, dans une rencontre rythmée où les fautes se comptent sur les doigts d’une main (16-24, 10e ).

Ça va mieux ensuite pour le BCGO. Forcada envoie deux fois Smock sur orbite, et les Verts grignotent (22-24, 8e , puis 24-28, 14e ). Tarvydas, à trois points, finit même par égaliser (32-32, 18e ). L’ensemble reste néanmoins décousu et Caen, qui joue l’une de ses dernières cartes pour le maintien, se montre un brin plus intense pour rester aux commandes à la pause (34-37, 20e’).

« Zengo » amorce un retour des Verts en dégainant derrière la ligne (39-40, 22e , puis 44-45, 24e ), mais Caen préserve son pécule : Ona Embo, notamment, est sur un nuage (46-52, 26e ). Zengotitabengoa, encore lui, fait ficelle et son compère Forcada, auteur de trois lancers, fait enfin repasser le BCGO aux manettes (55-52, 28e ). Le money time arrive et le suspense demeure entier (59-57, 30e ).

Noël, avec six unités de suite, tient la baraque côté griesois malgré les assauts de Ramseyer et du très vivace Hudson (65-65, 34e ). La lutte pour prendre l’avantage est impitoyable et ni Smock d’un côté, ni Ona Embo de l’autre ne parviennent à faire pencher la balance (71-71, 36e).

Gries a du caractère

On croit alors que le messe est dite lorsque le BCGO perd grossièrement un ballon sur une remise en jeu (77-80, 39e ), mais Tarvydas égalise à 18’’ du terme (82-82, 40e ). Ona Embo rate la cible et envoie les deux équipes en prolongations.

Plus de trois minutes se sont déjà écoulées, mais seul Tarvydas a scoré par deux fois (86-82, 44e’). Hanley, plein de sang-froid dans le corner, répond ensuite à Forcada (88-86, 44e ).

Noël et Forcada plient l’affaire (95-88). Sans réciter leur meilleur basket, les Verts ont montré qu’ils avaient malgré tout du caractère face à une formation terriblement accrocheuse. Ils peuvent désormais voir venir en vue des play-offs.

BCGO 95

Caen 88 a.p.

Espace Sports-la-Forêt. 1100 spectateurs environ. Arbitres: MM. Vansteene, Bourgeois, Wallet. Quart-temps: 16-24, 18-13, 25-20, 23-25, 13-6.

BCGO: 33/65 aux tirs, dont 11/27 à trois points, 18 LF sur 23, 23 passes décisives, 40 rebonds, dont 7 offensifs, 10 interceptions, 14 balles perdues, 12 fautes.

Tarvydas 16, Rigaux 3, Cortale 12, Forcada 21, Zengotitabengoa 16, Smock 12, Siegwarth, Yates 3.

CAEN: 35/86 aux tirs, dont 12/34 à trois points, 6 LF sur 11, 17 passes décisives, 46 rebonds, dont 19 offensifs, 10 interceptions, 15 balles perdues, 19 fautes.

Hudson 8, Pamba 5, Ona Embo 26, Pope 8, Goulmy, Laurent, Hanley 25, Ramseyer 8, Tolbert 8.

 

Nos partenaires majeurs