PRO B | Puissance quatre

jeudi 20 décembre 2018

Revue de presse

Basket-ball - Pro B (10e journée) : BC Gries-Oberhoffen – Nantes (83-71)

Le BCGO a su tirer profit d’une rencontre longtemps décousue et incertaine pour s’imposer à domicile contre Nantes. Les Verts s’offrent ainsi un quatrième succès de rang.

C’était un secret de polichinelle et cela devient une réalité palpable dès l’entrée des équipes sur le parquet. Plus physique, plus grand, plus costaud, il était évident que Nantes allait chercher à voler dans les plumes des feux follets griesois.

Pourtant, malgré une défense très haute sur le porteur de balle et le meneur de jeu, Forcada, à la conclusion d’une contre-attaque puis à longue distance, ouvre la brèche dans la défense visiteuse (8-1, 3e ’).

Les Nantais ne s’en laissent pas conter et refont surface rapidement, en s’appuyant sur une présence de tous les instants au rebond et une puissance athlétique supérieure aux Alsaciens. Davis donne l’avantage aux siens d’un tir primé (15-18, 7e ’), mais la patte gauche de Noël-Pascal et l’omniprésence de Yates dans la peinture font rebasculer le score (23-20, 10e ’).

Nantes remporte la bataille du rebond

La bataille pour le rebond continue de faire rage sous le cercle défendu par les Verts (11 rebonds offensifs pour Nantes à la mi-temps), pendant que la marque progresse à petits pas. Un lancer de Siegwarth par ci, un trois points de Desseignet par là (25-21, 13e ’, puis 27-24, 14e ’).

Le bon passage de Tarvydas permet aux joueurs du BCGO de conserver une courte tête d’avance, sans parvenir pour autant à réaliser ce fameux run , si souvent destructeur (33-25, 16e ’, puis 38-33, 20e ’).

Gries échoue encore une fois à emballer la partie après la pause. Yates, puis “Zengo” posent la première pierre, mais les Verts ne réussissent pas à faire plier les visiteurs, qui répliquent par Wilson, de loin, avant d’égaliser mais sans reprendre les commandes (44-44, 26e ’). Tarvydas expédie une ogive à trois points pour reprendre l’ascendant, Davis lui rend la pareille (53-49, 28e ’).

Loubaki le détonateur

Le chassé croisé tourne en faveur des Verts, qui sont placés sur de bons rails à l’entame du money-time grâce à un coup de rein de Loubaki (59-49, 30e ’).

Siegwarth arme à longue distance et bonifie l’excellent passage des Griesois qui semblent enfin parvenir à prendre clairement le dessus (64-52, 33e ’). La deuxième défense de Pro B durcit alors encore un peu plus le jeu, mais en face Siegwarth sort de son chapeau un nouveau tir de martien pour enfoncer le clou, ce à quoi l’intenable Davis répond dans la foulée (67-57, 35e ’).

C’est finalement Hillotte, très discret jusque-là, qui fait définitivement pencher la balance dans ce match décousu au possible, offrant aux siens l’écart maximal au moment le plus opportun (72-57, 35e ’).

Le BCGO fait ensuite le job pour s’éviter un scénario catastrophe et empoche ainsi son quatrième succès de suite en championnat dans cette opposition de style, face à une équipe qui l’a bougé sans parvenir à le faire tomber (83-71).

 

Nos partenaires majeurs