PRO B | Pas un grand soir

lundi 20 mai 2019

Revue de presse

Pro B - 33e journée: BC Gries-Oberhoffen – Paris (68-73)

Pour son dernier match à domicile de la saison régulière, le BCGO s’est incliné hier soir face à Paris en passant complètement à côté de sa première mi-temps.

Entre une équipe griesoise, déjà qualifiée pour les play-offs, et à la recherche de la meilleure place possible, et une formation parisienne sans la moindre pression sur les épaules, il fallait forcément s’attendre à un beau combat. Les Verts ont pourtant longtemps semblé dans la retenue, comme anesthésiés, devant un Paris venu en Alsace avec le seul objectif de prendre sa revanche sur le match aller. 

Les Parisiens sont parvenus à leurs fins en s’imposant ce vendredi avec autorité à la Forest Arena (68-73).

Dès l’entame, Paris domine les débats et profite de toutes les approximations alsaciennes pour creuser rapidement un écart (4-17 à la 6e ). 

Les joueurs de Ludovic Pouillart ne sont pas dans le bon rythme en attaque et les ballons perdus s’enchaînent. 

Preuve d’une certaine fébrilité, le BCGO laisse échapper trop de points faciles sur la ligne des lancers-francs dans ce premier quart-temps. Et il se retrouve en grande souffrance suite à la faute antisportive sifflée contre Noël-Pascal (7-22 à la 10e ). 

Les Verts mettent enfin un peu plus d’intensité dans leur jeu des deux côtés du parquet et grappillent une partie de leur retard avec un excellent Evan Yates dans la raquette (26-31 à la 15e ). Paris finit pourtant ce premier acte comme il l’avait commencé. En dominant son adversaire et en le poussant à la faute (11 balles perdues en vingt minutes). À la pause, les visiteurs sont devant et c’est parfaitement logique (31-43). 

Même s’il y a eu du mieux dans le deuxième quart-temps, le BCGO pêche à longue distance (2/15 à trois points) et aux lancers (avec un faible 9/16) dans cette première période.

Retour d’adresse

Au retour des vestiaires, les affaires des partenaires de Xavier Forcada ne s’arrangent pas du tout. Elles empirent même. 

Le grand intérieur US Dustin Sleva réalise un petit festival de loin, mais aussi sous le cercle, et Paris s’échappe dans la morosité ambiante (41-59 à la 26e ). 

Les Verts jettent leurs forces dans la bataille et se remettent à y croire à l’entame du dernier quart-temps lorsque l’adresse revient en même temps que l’agressivité offensive (58-65 la 34e ). La Forest Arena s’emballe enfin et pousse son équipe vers un improbable renversement de situation. 

Il s’en faut de peu... Parti de trop loin, le petit miracle du soir n’a pas eu lieu. Paris garde son avantage (devenu infime) jusqu’au bout et le BCGO est battu pour son dernier match de la saison régulière à la maison (68-73). La faute à une première période complètement ratée. Les Griesois vont pourtant retrouver leur public au moins encore une fois cette saison. 

Ce sera lors du premier tour des play-offs d’accession à la fin du mois de mai. Avant un dernier déplacement à Poitiers vendredi prochain pour boucler cette première saison régulière en Pro B.

 

Nos partenaires majeurs