PRO B | Par un trou de souris

samedi 06 avril 2019

Revue de presse

Pro B - 25e journée : BC Gries-Oberhoffen – Quimper (90-87)

Gries-Oberhoffen s’est rassuré sur son parquet en arrachant un succès tout sauf évident face à une belle équipe de Quimper. Le BCGO s’accroche à la huitième place et aux play-offs.

Sous peine de passer sous les fourches caudines de son public, le BCGO, qui restait sur deux défaites de suite à domicile, n’avait plus vraiment le droit à l’erreur ce vendredi. Mais Ludovic Pouillart l’avait prédit : Quimper viendrait sans complexe mais pas sans la volonté de jouer au basket. Les hommes de Lolo Foirest, qui ont dû évoluer sans leur homme de base et meilleur marqueur, Bernard King, ont montré qu’ils avaient de la ressource. Jusqu’à trois minutes du terme, ils auront fait jeu égal avec les Griesois.

Ils ont dû pourtant faire avec, en face, un Forcada des (très) grands soirs dans le premier quart-temps. Le génie du Catalan, auteur de onze points dans le premier acte, et de quelques passes venues d’ailleurs, invite la Forest Arena à la fête (7-5, 3e ’, puis 16-15, 8e ’). Mais Quimper reste dans le coup (23-19, 10e ’).

Quimper domine dans la raquette

Les Bretons font mal aux Griesois dans la raquette : Joaquim (15 points à la pause) montre les muscles, Mondésir fait un bon passage et voilà Quimper qui reste sur les talons du BCGO. Avec 13 unités à la mi-temps (dont 7/7 aux lancers) Siegwarth se démène et prend le relais côté griesois (35-34, 14e ’).

Mais la machine s’enraye ensuite et les Verts ne réussissent plus à déborder par leur vitesse une défense bretonne bien compacte et qui perturbe au plus haut point les partenaires de “Zengo”. À l’arrêt, Gries encaisse un 7-0 et se retrouve dans les cordes, presque logiquement, en rejoignant le vestiaire (43-48, 20e ’).

Dans une rencontre un brin soporifique qui manque de folie, le faux rythme bénéficie à Quimper qui continue de faire la course en tête (43-50, 21e ’, puis 51-60, 25e ’). Le BCGO est sur la corde raide et s’empale plusieurs fois sur la défense quimpéroise.

Noël-Pascal, au moment opportun

Deux salves à trois points de Siegwarth, puis Forcada effacent quasiment l’ardoise (60-62, 28e ’). Ludovic Pouillart exhorte ses joueurs à courir et à donner du rythme. “Zengo” et Cortale montrent l’exemple en dégainant à longue distance. Un peu d’adresse retrouvée, mais c’est malgré tout une fin de match au couteau qui semble se dessiner (67-66, 30e ’).

La partie se durcit. Siegwarth, très en vue également, score encore à trois points mais Prost lui répond (70-71, 32e ’). Les minutes qui suivent virent au chassé-croisé. “Zengo” et Yates scorent mais Joaquim et Djimrabaye répondent (76-75, 35e ’, puis 78-79, 36e ’).

Et alors que tout le monde retient son souffle, c’est Noël-Pascal, le revenant, qui saisit sa chance et inscrit un “2+1” au moment opportun (84-79, 38e ’). Forcada embraye à trois points pour offrir à la Forest Arena une quatorzième victoire cette saison, même si les Verts jouent à se faire peur dans les dernières secondes (90-87).

Un succès étriqué mais qui, après deux défaites de rang à domicile, permet au BCGO de regarder à nouveau vers le haut.

 

Nos partenaires majeurs