PRO B | Jusqu'ici, tout va bien

vendredi 08 mars 2019

Revue de presse

Pro B (21e journée) : Nantes – BC Gries-Oberhoffen (20h)

Le maintien presque en poche, Gries-Oberhoffen se rend à Nantes, ce soir, avec la volonté de distancer un concurrent direct aux play-offs. Pas une mince affaire, contre une équipe athlétique et en bonne forme.

Le PSG peut maudire la glorieuse incertitude du sport, et surtout ses propres lacunes. Néanmoins, sans sombrer dans un optimisme béat, on peut affirmer sans trop de crainte que Gries-Oberhoffen ne devrait pas avoir ce problème. Les Alsaciens vont assurer leur objectif premier : le maintien.

Un adversaire pas forcément à leur goût

Sur les dix dernières saisons, il a suffi, au maximum, de 13 succès pour rempiler en Pro B, et au minimum, de 10. Avec 12 victoires et quatorze matches à jouer, on voit mal comment les Verts pourraient manquer la cible.
Le contexte invite, désormais, à regarder vers le haut et les play-offs. En battant Nantes, tout à l’heure, les hommes de Ludovic Pouillart (12V-8D) éjecteraient presque les Bretons de leur rétroviseur (10V-9D).

« Avec le panier average, ça ferait quasiment quatre victoires d’avance pour nous, embraye le technicien. Ça serait une excellente affaire. Il ne faut pas oublier que c’est une équipe qui avait annoncé de grosses ambitions.  »

Ludovic Negrobar, l’ancien green boy , et ses coéquipiers n’ont pas pour autant abdiqué, eux qui viennent de battre Lille, ce mardi, dans le Nord. Rien ne sera simple dans la salle de la Trocardière. « Nantes a une équipe avec un profil d’Élite, très athlétique. Ce n’est pas forcément ce qu’on affectionne. Il y aura un combat parce que chacun voudra imposer son jeu », anticipe Ludovic Pouillart.

Focalisé sur la rencontre de ce soir, le coach griesois ne s’embarrasse pas encore à faire des comptes d’apothicaire sur l’issue du championnat.

« On prend match après match, rappelant la maxime en vigueur l’an passé déjà. Bien sûr qu’on essayera de pousser le plus haut possible, mais on sait aussi que la deuxième partie de saison sera très dense. »

Le tempo infernal de cette semaine de reprise donne déjà une idée de l’intensité qu’il faudra déployer. « On fait beaucoup de “tactico-tactique” aux entraînements, et la vraie dépense énergétique se fait le jour du match. On s’ajuste en permanence. »

Jusqu’ici, au vu de leur classement, ça leur réussit plutôt bien.

 

Nos partenaires majeurs