PRO B | Feu vert !

vendredi 15 mars 2019

Revue de presse

Basket-ball - Pro B : Gries-Oberhoffen – Chartres (20h)
Sorti victorieux de ses trois derniers matches à domicile, Gries-Oberhoffen devrait pouvoir enchaîner, ce soir, sur son parquet, contre Chartres, bien que la lanterne rouge a mis fin la semaine passée à une série de treize défaites de rang.

La traversée du désert aura duré presque… tout l’hiver, jusqu’à cette victoire contre Lille la semaine dernière (85-77). Un succès loin d’être salutaire pour les Chartrains mais qui a dû leur procurer un immense soulagement, malgré tout.

« Ne pas penser qu’on va se trouver face à des mecs abattus »

Car jamais ô grand jamais les hôtes du soir du BCGO ne se seraient doutés qu’après avoir battu Poitiers le 23 novembre dernier s’en suivrait une apocalyptique série de treize revers consécutifs. Un funeste record cette saison en Pro B qui a conduit Sébastien Lambert et ses hommes à la dernière et 18e place (4V-17D).

Ludovic Pouillart et les siens ont donc toutes les raisons de se méfier de cette équipe, qui viendra chercher sur les planches de la Forest Arena un résultat pour continuer d’y croire.

« Ils savent qu’ils n’ont plus beaucoup le droit à l’erreur, confirme le technicien griesois. La victoire à Lille a dû les regonfler et les libérer un peu. Il faudra qu’on soit prêts à avoir du répondant et ne pas penser qu’on va se trouver face à des mecs abattus. »

L’ex-compagnon de bonheur du BCGO, promu, comme le club alsacien, en fin de saison à l’issue des play-offs de N1, n’a pas « trouvé la bonne formule », selon Ludovic Pouillart. « C’est une formation qui a changé beaucoup de joueurs. Les derniers venus, Coleman et Tiegbe ne sont là que depuis trois matches mais ils ont de bonnes références », ajoute-t-il, évoquant leur CV sur lequel est inscrit “Pro A”.

Aucune recrue n’est parvenue cependant à endiguer la descente aux enfers des Chartrains, même si ces derniers ont parfois rendu les armes de très peu (66-67 contre Roanne le 1er  mars dernier).

De plus, la plus mauvaise défense du championnat, avec 88,8 unités encaissées par rencontre, ne sera pas gâtée tout à l’heure : Gries, septième, demeure la première force offensive de la Pro B (85,9 points par match).

Défaite interdite

« Je m’attends à ce qu’ils durcissent le match. Je connais bien Sébastien (Lambert) , leur entraîneur. C’était un battant lorsqu’il était joueur, et les équipes qu’il dirige sont souvent à son image. Surtout que ses gars sont costauds et sont profilés pour le combat. Et puis… ils n’ont plus le choix. »

Les Alsaciens n’ont pas de quoi raser les murs non plus. Invaincus à domicile depuis la mi-janvier en championnat, fidèles à leur jeu d’attaque, les Verts devraient pouvoir passer l’obstacle. Un faux pas ce soir serait, osons le dire, une erreur de parcours, pour un promu presque déjà maintenu.

« Ce genre de matches contre des équipes dans le dur ne donne pas toujours lieu à du beau basket, mais il faut savoir les gagner. Ils ne lâcheront mais nous non plus, surtout pas à la maison », conclut Ludovic Pouillart.

Les play-offs, la récompense escomptée d’ici la fin mai, sont à ce prix.

 

Nos partenaires majeurs