Par un trou de souris

dimanche 27 octobre 2019

Pro B

Pro B :  BCGO – Blois (78-77)

Le BC Gries-Oberhoffen a arraché sa deuxième victoire de rang sur deux lancers inscrits par Gbetkom dans la dernière seconde. Laborieux en attaque, les Verts ont frôlé la correctionnelle face à une formation de Blois accrocheuse.

Il n’est pas rare que deux équipes résolument tournées vers l’offensive ne se départagent qu’à la faveur de leurs aptitudes défensives.

Vendredi soir, le BCGO et l’ADA Blois, respectivement troisième et première attaques de la Pro B avant la rencontre, ont plutôt pataugé avec le cuir en main, se montrant souvent plus à l’aise sans. Un terrain d’entente inattendu qui a finalement tourné à l’avantage des Alsaciens. Les premières minutes laissent pourtant présager d’une partie enjouée. Cingala-Mata et Johnson, élu meilleur joueur de la division en 2018, font valoir leurs qualités athlétiques et se répondent (6-5, 3e’).

Guerre de tranchées

Très vite pourtant, la course au panier s’enlise et vire à la guerre de tranchées. Blois s’installe aux commandes d’un match disputé sur un faux rythme, où les défenses, relativement en place et agressives, ont souvent le dernier mot (8-11, 6e , puis 16-19, 10e ).

En panne généralisée d’adresse à trois points (2/13 et 2/9 à la pause), aucune des deux formations ne réussit à générer ne serait-ce qu’une once de dynamique qui pourrait lui permettre de s’échapper.

Zengotitabengoa, de retour sur le parquet, connait un bon passage (sept points dans ce quart), et redonne l’avantage au BCGO (23-22, 13e , puis 31-29, 18e ). Blois réagit avant la mi-temps (31-35, 20e ).

Gries réveille enfin son public au retour des vestiaires. Sous la houlette de son trio espagnol et de Dinal, les Verts enfilent quatre tirs à longue distance en trois minutes (43-39, 23e , soit deux fois plus qu’en toute une mi-temps).

“Zengo” et Franch, auteurs de trois nouveaux tirs à trois points, passent la deuxième couche (52-44, 27e ), mais une faute anti-sportive de Cingala-Mata remet Blois dans le jeu (54-50, 28e ).

Quelques éclairs n’empêchent pas les défenses de régner, le jeu restant brouillon de part et d’autre. Sambé, d’un tir du parking sur le gong, maintient le contact (57-53, 30e ).

Gbetkom en sauveur

Les Blésiens craquent en début de dernier quart-temps, en subissant deux nouvelles salves de Flosse et Gbetkom (65-53, 32e ). Le statu quo des cinq minutes suivantes profite au BCGO, qui gagne un temps précieux dans la quête d’une deuxième victoire de rang à domicile (69-58, 35e ).

Puis, Blois revient avec l’insaisissable Sambé qui conclut seul en contre-attaque (72-67, 37e ). La fin de match est particulièrement électrique en plus d’être décousue. Blois et Sambé croient même s’offrir un hold up, avant qu’une dernière faute sifflée sur Gbetkom, qui fait ficelle sur ses deux tentatives aux lancers, libèrent les siens et le peuple vert (78-77).

 

Nos partenaires majeurs