Gries voyage mal

samedi 23 novembre 2019

Pro B

Pro B : St-Chamond - Gries (83-73)

Dominé aux rebonds et dans l’impact physique, Gries-Oberfoffen n’a rien pu faire face à Saint-Chamond, malgré une bonne réaction dans le troisième quart-temps (83-73).

Une de plus qui fait quatre. Gries a concédé une 4e défaite à l’extérieur à Saint-Chamond vendredi soir (83-76), confirmant ces difficultés à s’exprimer loin de ces bases.

« On n’est pas la même équipe à domicile à qu’à l’extérieur. On est souvent beaucoup plus timoré et sur le reculoir. On manque encore d’automatismes », notait Ludovic Pouillart à l’issue d’un match engagé.

Le coach alsacien a tout de même pu apprécier la bonne entame de ses hommes. Agressifs en défense, ces derniers vont prendre les devants avec deux paniers de Cingala-Mata (0-5). Le rythme va s’avérer alerte dans un début de partie débridé, où les deux formations se rendent coup pour coup. 

Il faut finalement un panier au buzzer de Legat pour permettre aux Saint-Chamonais de virer en tête au terme du premier quart (19-18).

Manque d’adresse

Globalement en manque d’adresse (12/33 aux tirs sur les deux premiers quarts), les Alsaciens subissent le jeu d’une équipe couramiaude qui prend les commandes du match dans le second acte.

Supérieur dans l’impact physique et plus consistant en défense, le SCBVG signe un 8-0 qui lui offre 17 longueurs d’avance (46-29). Un écart qu’un panier bonifié de Blanco réduit à 14 unités à la mi-temps (42-36).

Bousculé, le BCGO revient avec de meilleures intentions au retour des vestiaires. Plus intense en défense, il retrouve également du rythme en attaque pour reprendre le fil du match.

Un panier primé puis une action dans la raquette de Dinal permettent ainsi à Gries de revenir à six longueurs à la fin de la troisième période (61-55). 

Le bras de fer est intense et est tout près de basculer. Il va néanmoins rester à l’avantage des joueurs de la Loire.

Carter et Hoyaux permettent aux Saint-Chamonais de repasser la barre des 10 points d’avance (74-59). Les bonnes prestations de Zengotitabengoa (15 pts) et Dinal (15 pts) restent vaines.

Nettement déficitaires aux rebonds (52 prises à 37 pour les locaux), les Bas-Rhinois doivent se résoudre à une nouvelle défaite face à une formation couramiaude qui a su également se montrer plus percutante dans ces rotations (10 points du banc, contre 24 pour Saint-Chamond).

De quoi nourrir la frustration de Ludovic Pouillart : « On donne 17 rebonds offensifs et on shoote à 40 % sur la ligne des lancers. Cela devient compliqué dans ces conditions de gagner à l’extérieur. »

 

Nos partenaires majeurs