Gries veut suspendre Nancy

mardi 01 octobre 2019

Pro B

Basket-ball | Leaders Cup Pro B : Nancy – BC Gries-Oberhoffen (20h)

Gries-Oberhoffen se rend ce mardi à Gentilly. Cinq jours après avoir fait craquer Nancy sur son parquet, les Verts tenteront de rééditer leur performance et, pourquoi pas, de se rapprocher d’une qualification en quart de finale de la Leaders Cup.

D’aucuns verront le verre à moitié vide, prétextant que le BCGO a – encore – encaissé beaucoup de points, 88 en tout ce vendredi contre le SLUC.

La défense mérite encore d’être peaufinée, certes, on le répète depuis plusieurs matches, bien que la force de frappe offensive de Nancy demeure impressionnante. Cela étant dit, les Verts ont été, dans le même temps, la première équipe de Pro B à dépasser la barre symbolique des 100 unités en Leaders cup.

« Si on réédite notre performance, on a une bonne chance d’aller plus loin »

Gries, meilleure attaque de la division l’an passé, semble bien parti pour se hisser à nouveau parmi les formations les plus prolifiques cette saison.

« Contre Nancy, il y a eu de très bonnes choses mais aussi quelques bas, nuance le coach Ludovic Pouillart. C’est surtout l’état d’esprit qui a été très bon… contrairement à notre prestation à Souffel, où on a été trop suffisants en deuxième mi-temps. »

Dans cette poule à trois, avec Nancy et le BCS donc, chaque club compte à présent une victoire. La bataille pour une place assurée en quart de finale de la Leaders Cup pourrait basculer en faveur des Villageois si ces derniers remettent le couvert ce soir contre le SLUC, à l’extérieur cette fois.

« Gagner, c’est positif, ça veut dire qu’on progresse, notre but étant d’être prêts pour le championnat », concède le tacticien griesois. « Pour autant, on ne se rendra à Nancy que demain (aujourd’hui). On ne part pas la veille comme en saison régulière », ajoute-t-il, preuve que la compétition n’est guère qu’une mise en toute, avec plus si affinités.

Loin pourtant l’idée, pour Ludovic Pouillart, de se fixer des barrières. Lui qui entame sa cinquième saison au BCGO ne s’est jamais privé de faire voler en éclats le plafond de verre en dessous duquel on confinait ses joueurs.

« Si on réédite notre performance et qu’on bat Nancy, on a vraiment une bonne chance d’aller plus loin, sachant qu’il nous restera un match à domicile », confie le tacticien, toujours rattrapé par cette inoxydable âme de compétiteur.

 

Nos partenaires majeurs