Gries est prévenu du danger

vendredi 07 février 2020

Pro B

Pro B (19e journée) : BC Gries/Oberhoffen – Saint-Quentin (20h)

Piégé par la lanterne rouge Poitiers il y a une semaine avant de réagir à Évreux mardi, Gries ne veut pas se laisser surprendre une fois de plus à domicile ce vendredi face à l’avant-dernier de la classe, Saint-Quentin.

Victorieux de leurs derniers déplacements à Nantes et à Évreux, les Griesois affichent un joli visage à l’extérieur en ce début d’année. La défaite contre Nancy, au bout d’un bon match, et surtout la claque reçue la semaine dernière à la Forest Arena face à Poitiers, la lanterne rouge, gâchent pourtant ce tableau.

La venue, ce soir, de l’avant-dernier, Saint-Quentin, doit permettre au BCGO de retrouver des couleurs devant ses supporters.

« Arrêter de faire les montagnes russes »

On dit qu’un homme averti en vaut deux. Les joueurs de Ludovic Pouillart savent qu’ils ne peuvent pas se permettre de prendre à la légère le promu nordiste sous peine de connaître une nouvelle désillusion ce vendredi.

« Je ne veux pas faire le doublé, prévient le coach griesois. J’espère que l’on va arrêter de faire les montagnes russes. Il faut que l’on arrive à avoir une stabilité à un niveau minimum de performance. Si on tombe encore dedans, on est stupide. Je n’ai pas envie de dire que mes joueurs sont stupides. Après le match, j’ai envie de parler de progrès et du fait que l’on s’est fait avoir une fois mais pas deux. »

Face à une équipe saint-quentinoise, qui vient de changer de coach puisque Julien Mahé a pris le relais de Thomas Giorguitti ce mercredi, le technicien veut voir le BCGO de Nantes et Évreux, pas celui de Poitiers. Pour écarter quasi définitivement un concurrent pour le maintien et garder une chance d’aller voir plus haut. « J’attends ce match avec impatience, affirme Ludovic Pouillart. Le principal objectif du club est le maintien et ce match peut nous permettre de mettre Saint-Quentin à cinq victoires plus le point average si on arrive à le reprendre (le BCGO s’était incliné 96-89 à l’aller, ndlr). Ensuite, tout le monde sait que j’ai un minimum d’ambition et que si on peut s’offrir une belle deuxième partie de saison, c’est tant mieux. »

Cela passe par une victoire, de préférence dans le pur style du BCGO. « Peu importe l’adversaire, on doit imposer notre basket dans notre salle. C’est juste nous et notre jeu à nous. On sait que tout le monde est dangereux dans ce championnat de Pro B dément. J’attends des réponses de la part de mon équipe. » Pour retrouver le goût du succès à la maison, les Griesois pourront compter sur Karam Mashour, absent mardi à Évreux.

 

Nos partenaires majeurs