Début fatal

lundi 28 octobre 2019

NM3

Montmorot - BCGO II (113-79)

Quarante-huit points encaissés dans la raquette, 25 rebonds offensifs concédés : des statistiques qui en disent long sur la difficulté des Griesois à exister ce week-end contre leur hôte.

« On a pris un éclat d’entrée, note Chrystel Ongenda, l’entraîneur alsacienne. On n’a pas su répondre au défi physique proposé par notre adversaire. Ca nous a été fatal ». Ses joueurs prennent l’eau (34-21, 10e ’).

Le deuxième quart-temps met en lumière les mêmes carences pour des Verts, handicapés de plus par des concours de circonstances défavorables. « Noah ( Leicht ), qui est l’un de nos piliers, a pris un coup au pied et s’est trouvé diminué. Aubin ( Desestrets ) n’est arrivé qu’un quart d’heure avant le match pour des raisons scolaires. »

À la mi-temps, les chances griesoises semblent bien maigres (55-37, 20e ’). D’autant que les Jurassiens repartent de plus belle au retour des vestiaires, en optant pour une défense en zone press qui produit l’effet escompté. Philibert et les siens font ce qu’ils peuvent… (85-68, 30e ’).

« L’équipe est jeune, très jeune, on a lâché dans la tête », pointe la coach, qui a bon espoir que cette faculté mentale à ne jamais baisser dans l’engagement se développe au cours de la saison.

À l’arrivée, le BCGO II repart avec une lourde addition dans les valises (113-79). Derniers au classement, avec une victoire pour quatre défaites, les jeunes griesois devront gagner en consistance pour remporter des matches.

 

Nos partenaires majeurs