Blanco a mis le BCGO sur la bonne voie

mercredi 09 octobre 2019

Pro B

Leaders Cup Pro B : BC Gries-Oberhoffen – BC Souffelweyersheim (73-52)

Saul Blanco a tiré les spectateurs de leur ennui en prenant feu dans le troisième quart-temps d’un derby sinon plutôt monotone et brouillon. Le BCGO a malgré tout pris sa revanche sur le BCS (73-52), en attendant le début du championnat ce week-end.

C’était un secret de polichinelle : dans les deux camps, l’objectif premier dans cette ultime rencontre de Leaders Cup était de garder de la fraîcheur, à l’aube de la première rencontre de championnat programmée ce week-end.

Hier soir, il ne fallait donc pas s’attendre à ce que les deux voisins laissent leurs tripes sur les planches de la Forest Arena. On a vite compris d’ailleurs que les deux équipes ne le feraient pas, dans un début de rencontre où elles marchent sur des oeufs.

Sous les 30 unités à la mi-temps

Aux bonnes inspirations de Franch à destination de Dinal (8-7, 5e ) répondent les tirs lointains de Labanca (8 points dans le premier quart). Cingala-Mata monte au dunk (14-11, 8e ), mais c’est à peu près tout ce qu’il faut retenir au cours de ce premier acte que Sylla conclut sur le fil (15-16, 10e ).

Les transmissions et les prises de balle sont hasardeuses, les tirs dévissés, et le score est alimenté timidement, plus par des éclairs individuels que par des enchaînements collectifs aboutis. Souffel reste devant (15-20, 12e , puis 21-24, 6e ) jusqu’à ce que Gries, par l’intermédiaire de Blanco, n’inscrive enfin un deuxième tir primé (24-24, 7e ).

Dans la foulée, une troisième salve de Gbetkom redonne l’avantage aux Verts, dans une partie où il semble aussi difficile de scorer à longue distance que de retenir de l’eau à mains nues. Le BCGO rejoint les vestiaires avec moins de 30 points au compteur, quasi du jamais vu sous l’ère Pouillart (29-25, 20e ).

Les Verts retrouvent un rythme qui leur sied davantage à la reprise. En collant un 13-0 au BCS, Blanco, Dinal and co creusent pour la première fois un écart significatif, malgré un temps-mort de Stéphane Eberlin (42-25, 24e ).

Pas trop d’énergie déployée

Piqué au vif, Souffel réagit en durcissant le jeu, ce qui a le don de rendre la partie un peu plus captivante qu’elle ne l’a été jusqu’alors, même si, en face, Blanco trouve enfin des positions à trois points et se met à régaler les supporters griesois en prenant feu derrière l’arc (45-29, 26e , puis 51-33, 28e ). L’ailier espagnol fait la décision à lui tout seul (54-35, 30e ), tandis que Stéphane Eberlin fait entrer sa jeune garde.

Le BCGO gère son avance mais le BCS revient à dix encablures après une contre-attaque de Facey (59-49, 36e ). La fin de la rencontre est plombée par les fautes de part et d’autre.

Une dernière salve à trois points de l’incontournable Blanco scelle le sort d’une rencontre qui permet de renvoyer les deux équipes dos à dos après deux derbies.

L’énergie déployée ce mardi en Leaders Cup ne sera sans doute pas préjudiciable ce week-end pour le coup d’envoi de la saison régulière. Difficile cependant de dire que la copie rendue hier soir de chaque côté ait totalement rassuré.

 

Nos partenaires majeurs