Journée 7

vendredi 23 novembre 2018 à 20h30
Championnat

80 - 86

Pro B – 7e  journée : le BCGO s’impose (80-86) à Paris

Revue de presse DNA du 24/11/18  – Article : Loïc SCHAEFFER // Photo DNA – Franck KOBI

Les Griesois sont allés chercher leur troisième victoire de la saison à Paris (80-86). Et elle fait du bien !

APL – Entrés sans complexe dans ce duel des « petits nouveaux », les Bas-Rhinois ont pris un excellent départ. Dans le sillage de la doublette ibérique Forcada-Zengotitabengoa, diabolique d’adresse au-delà des 6,75 mètres, ils creusent rapidement l’écart (0-8, 2e ).

Un instant dépassés grâce à l’efficacité dans la peinture de Sleva (11-10, 4e ), les Alsaciens reprennent les clés du camion dans la foulée. Avec notamment trois nouveaux primés de Forcada, ils s’adjugent l’acte initial (20-26).

Le PBB effectue d’abord un léger rapproché (25-29, 12e ) mais une nouvelle rafale de missiles alsaciens, œuvre de Tarvydas, Forcada (par deux fois) et Siegwarth, permet aux « Green Boys » d’atteindre le repos nantis fort logiquement de treize longueurs d’avance (40-53). Avec notamment 10 sur 19 au tir à longue distance contre 4 sur 11 aux Parisiens et 19 rebonds gobés contre 13, le Petit Poucet a bien bousculé le club de la capitale au moment de repasser par la case vestiaires. Désireux de signer enfin une première victoire sur leur parquet, les Parisiens reviennent sur celui-ci avec davantage de mordant. Si les Villageois repassent d’abord à + 15 (40-55, 20e ), suite à un panier de leur dernière recrue Yates, les Franciliens vont progressivement réduire leur déficit.

Bousculé, le BCGO garde le cap

Joseph, Kellogg et Denis trouvent tour à tour le cercle de très loin, permettant aux Locaux de s’adjuger ce troisième quart-temps et surtout de ne plus compter que huit points de retard à l’appel de la dernière reprise (59-67).

Peu après l’entame de celle-ci, deux primés consécutifs de Noël permettent au BCGO de maintenir l’écart en l’état (65-73, 32e ). Paris poursuit sa « remontada » (78-80, 38e) après le panier rageur de son meilleur réalisateur : Sleva.

Mais, secoués, les Verts ne lâchent pas. Et, après un panier de Cortale et quatre lancers de capitaine “Zengo”, Gries arrache son troisième succès de la saison en Pro B, au terme d’une partie au cours de laquelle les Alsaciens n’auront été menés qu’une fois.

« Vendredi dernier, contre Rouen, on avait fait le même match mais, on avait craqué à la fin. Ce soir, on a tenu jusqu’au bout. Cette victoire nous fait du bien ! », peut savourer le tacticien griesois, Ludovic Pouillart.